La permaculture est un concept qui fait de plus en plus parler de lui. Mais qu’est-ce que la permaculture ? Quels sont ses principes fondamentaux et comment la pratiquer ? Explications et initiation à la permaculture.

La permaculture, qu’est-ce que c’est ?

La permaculture a été théorisée par un biologiste, Bill Mollison, et un essayiste, David Holmgren. Leur concept est inspiré d’un agriculteur japonais du nom de Masanobu Fukuoka.

D’après la définition de Larousse, la permaculture est « un mode d’agriculture fondé sur les principes de développement durable, se voulant respectueux de la biodiversité et de l’humain et consistant à imiter le fonctionnement des écosystèmes naturels. » La permaculture est donc une conception qui se base sur l’observation de la nature afin de reproduire ses modèles et ses relations.

Cependant, cette définition ne s’attarde que sur la définition étymologique de la permaculture, terme né de l’association des mots « permanente » et « agriculture ». La permaculture s’applique tout aussi bien à l’agriculture qu’à la gestion des énergies, la finance, l’architecture et d’autres domaines encore.

Les principes fondamentaux de la permaculture

Comme expliqué auparavant, la permaculture est un concept et les composants de ce concept sont parfois philosophiques. Le cœur de l’approche de la permaculture repose sur trois piliers éthiques :

  • Prendre soin de la terre

  • Prendre soin des humains (de soi et des autres)
  • Créer l’abondance et redistribuer les surplus

Ces trois piliers éthiques, qui forment le coeur de tout projet de permaculture, ne sont pas à confondre avec les principes de conception énoncés par David Holmgren. Mais ces principes en découlent. En effet, les principes de permaculture sont des principes de design de conception qui découlent de la philosophie éthique.

philosophie permaculture

Les 12 principes de la permaculture énoncés par David Holmgren sont un prisme par lequel vous pouvez démarrer votre vision de permaculteur. Il est important de rappeler que, contrairement aux piliers éthiques, les principes de conception peuvent ne pas être suivis et ne sont pas limités à ces douze points. La liste des 12 principes est énoncée du plus important au moins important :

  1. Observer et interagir
  2. Capter et stocker l’énergie
  3. Produire
  4. S’autoréguler et accepter à la rétroaction
  5. Utiliser et valoriser les ressources et les services renouvelables
  6. Ne produire aucun déchet
  7. Partir des grandes structures pour aller jusqu’aux détails
  8. Intégrer au lieu de séparer
  9. Utiliser des solutions lentes et à petite échelle
  10. Se servir de la diversité et la valoriser
  11. Utiliser les bordures et valoriser la marge
  12. Être créatif face aux changements

Comment pratiquer la permaculture ?

Concrètement, chacun peut pratiquer la permaculture, même dans un potager urbain. Nous allons vous donner ici des grandes lignes et exemples qui peuvent vous être utiles pour vos premiers pas dans cette philosophie.

Tout d’abord, il est intéressant d’observer son environnement : quels sont les insectes, animaux et plantes présentes dans votre région ? Quelle est l’exposition de votre terrain ? Quel est le climat de votre région ? Vous pourrez ainsi choisir des plantes adaptées à l’écosystème que vous venez d’étudier.

fonctionnement et principes de la permaculture

Vous pouvez ensuite créer plusieurs buttes pour vos petites plantes. Les buttes sont un sujet de discorde en permaculture. Nombreux sont les jardiniers qui réduisent la philosophie toute entière au simple système des buttes. Mais il n’empêche qu’elles restent très utiles dans la conception d’un jardin.

Comment créer une butte de permaculture ?

  • Créez une zone de terre surélevée de 15 à 30cm par rapport au sol.

  • Placez vos plantes afin que les grandes pousses fassent de l’ombre aux plus petites plantes, souvent fragiles face à l’exposition du soleil.
  • Regroupez les plantes avec le même besoin en eau et en engrais dans les mêmes buttes. Pensez aussi aux plantes qui agissent comme des insecticides. Développez des relations entre les plantes de vos buttes.
  • Étalez du paillis afin d’empêcher les mauvaises herbes de proliférer.
  • Compostez et prenez soin de l’arrosage.

En conclusion, la permaculture est une conception éthique et design qui prend en compte l’écosystème dans son intégralité. Son utilisation en agriculture sera de plus en plus appliquée car elle prend en compte le respect de l’humain et de l’écologie.