Agriculture urbaine par Cultures en Ville

Qu’est-ce que l’agriculture urbaine ?

Les contours de l’agriculture urbaine sont dessinés par toutes les formes d’agriculture, localisées dans ou à la périphérie de la ville, qui s’appuient sur les ressources disponibles dans l’environnement immédiat (matérielle, financière, humaine, etc.) et dont les produits et les services fournis sont destinés majoritairement aux urbains. De cette définition formelle émerge une essence protéiforme et multifonctionnelle.

Mais cette forme de maraichage donne avant tout la possibilité de produire une alimentation proche des consommateurs afin de leur permettre d’adhérer à un mode de vie plus responsable. Elle se tourne naturellement vers l’avenir pour répondre à de nombreuses problématiques du développement économique urbain et apportent des solutions concrètes aux enjeux du XXIème siècle : nourrir le monde et protéger l’environnement dans une ville agréable et durable. La mise en place d’écosystèmes potagers améliore aussi le bien-être collectif et individuel des urbains en renouvelant notre cadre de vie : à l’horizon, un paysage comestible refuge à la biodiversité.

Avec Cultures en Ville, les nombreuses toitures et terrasses inexploitées deviennent de véritable lieu de production et retrouvent des fonctions utiles aux métabolisme urbain. Notre volonté de transmettre le savoir-faire agricole et nos connaissances horticoles définit notre agriculture urbaine comme le trait d’union entre le monde rural toujours nourricier et les problématiques de nos métropoles.

L’agriculture urbaine en France : un secteur en plein essor et multiple

agriculture urbaine france

L’agriculture urbaine recoupe une infinité de pratiques, du modeste jardinage d’un habitant sur son balcon jusqu’au projet de grande envergure telles que les fermes urbaines. Sur les toits et les friches se professionnalise une grande diversité d’acteurs aux actions et réalités bien différentes. Cultures en Ville, issu directement de la recherche appliquée en science agronomique, fut une des entreprises pionnières qui a contribué à développer un secteur désormais en plein essor.

D’une échelle individuelle à une dimension générale, professionnelle et in fine territoriale, les champs d’action des agriculteurs urbains sont extraordinairement vastes. De nombreuses techniques cohabitent, de l’approche low-tech naturelle et agricole défendue par Cultures en Ville aux productions issues de la high tech tels que les fermes verticales.
En trame de fond, les mouvements citoyens, associatifs et entrepreneuriaux tissent des réseaux. Leurs projets communs démontrent la possibilité d’une vie en collectivité faites d’échanges, de compétences et d’entraide. D’autant que, non contents de cultiver des plantes vivrières ou d’élever des petits animaux, nous, agriculteurs urbains visons aussi des objectifs sociaux, délaissant la production alimentaire à des fins purement économiques.

L’agriculture urbaine insuffle ainsi un changement de comportement à large échelle. En partant à la découverte du savoir-faire agricole, les citadins souscrivent à une ambition nouvelle et approuve des solutions concrètes pour construire l’avenir. Le développement de l’agriculture urbaine représente une véritable énergie positive à injecter dans l’épopée collective du développement durable.

Les chiffres clés de l’agriculture en ville

L’agriculture urbaine est aujourd’hui un phénomène planétaire. C’est environ 800 millions de personne qui pratiquent l’agriculture urbaine à l’échelle globale avec tout type de culture et dans tous les pays du monde.

En 2050 c’est 75% de la population mondiale qui vivra dans les villes. Lorsque l’on sait que 1 fruit importé hors saisons par avion consomme 10 à 20 fois plus de pétrole qu’un même produit acheté localement. On comprend tout de suite l’intérêt pour ces grandes métropoles très polluées.

En regardant de plus près la situation Française, on voit que c’est une problématique qui a été pris à bras le corps par les autorités. On peut citer la mairie de Paris qui a pour objectif 100 hectares de toiture végétalisée dans la ville de Paris d’ici 2020 dont 33 hectares de toiture productive. Mais c’est bien l’ensemble des grands centres urbains Français qui mettent l’agriculture urbaine au cœur de leur développement.

Cependant il est aujourd’hui illusoire de penser que les villes pourront atteindre l’autonomie alimentaire avec uniquement une production issue de l’agriculture urbaine. Malgré cela il est possible d’atteindre des niveaux significatifs : jusqu’à 20 % des besoins totaux.

Mais bien sur l’agriculture urbaine assure de nombreux autres services que nous avons détaillés sur l’ensemble du site.

Les services rendus par l’agriculture urbaine

Créer des surfaces cultivées au plus proche des besoins rend la ville moins dépendante des approvisionnement agricole lointain et réduit d’autant l’empreinte carbone de notre alimentation. Mais c’est loin d’être le seul bénéfice qu’elle en retire.

Les services écosystémiques rendus par l’agriculture urbaine sur l’environnement sont aujourd’hui scientifiquement démontrés : captation du CO2 et de la pollution par les plantes, Amélioration du climat urbain et lutte contre le phénomène d’ilot de chaleur grâce à l’évapotranspiration des végétaux, réduction et retardement de l’écoulement des eaux pluviales, isolation thermique et phonique du bâtiment et bien sûr développement d’une biodiversité locale très riche.

Depuis 2015, Cultures en Ville prône un mode de fonctionnement humain et cohérent, exemplaire au niveau des matériaux, des déplacements, de la construction et du démantèlement des installations. Nous nous engageons totalement dans une économie circulaire, responsable et durable. Notre substrat est fabriqué avec jusqu’à 100% de déchets issus du consumérisme urbain et est recyclable en fin de vie. Nous déployons un modèle d’économie servicielle, partant des usages à mettre en place, pour concevoir et installer les écosystèmes productifs. C’est pourquoi la vie de nos installations doit participer à la vie du territoire dans lequel elle s’installe. Nos matières premières sont récoltées localement et les produits sont distribués ou vendus en circuit-courts.

Cultures en Ville

vision de cultures en ville

Notre vision

Nous pensons que la nature fera la ville de demain. La re-naturalisation permet en effet de construire des métropoles plus esthétiques et plus agréable à vivre. Et parce que l’alimentation est au cœur des enjeux environnementaux et des habitudes de vie, Cultures en Ville convertit les espaces urbains délaissés en écosystèmes comestibles. Ils constituent dès lors des outils tangibles pour reconnecter les citadins de tous âges à la nature dont ils sont éloignés et à la terre qui les nourrit. Prendre connaissance des enjeux sur l’alimentation, l’agriculture, l’environnement, la biodiversité permet d’ouvrir les perspectives sur le plan collectif comme sur le plan individuel. Cultures en Ville cultive les vertus pédagogiques de l’agriculture urbaine qui sont autant de leviers d’action collectifs pour façonner les futurs ici et maintenant.

histoire de cultures en ville

Notre histoire

C’est l’histoire de trois amis d’enfance qui imaginent une entreprise soucieuse de l’environnement : « elle permettrait de reconnecter les citadins à la nature et au travail de la terre au sein d’une ville résiliente, comestible, sociale et durable». Antoine Juvin, ingénieur agronome, Clément Lebellé, diplômé d’école de commerce et Julien Andrieux, électricien partent alors à l’assaut des espaces urbains délaissés.

Agriculteur urbain depuis 2015, Cultures en Ville mobilise le savoir-faire artisanal et la science appliquée pour fonder les nouvelles urbanités. Notre entreprise aménage des écosystèmes potagers complet low-tech prenant appui sur la permaculture.

Au fil du temps nous avons développé notre activité tout en consolidant de nouvelles compétences. Nous maîtrisons aujourd’hui l’ensemble de la chaine de production et d’exploitation. Cette indépendance nourrit notre expérience à toutes les étapes d’un projet et élargit la vision à long terme que nous portons sur nos aménagements.

Bien que jeune, Cultures en Ville est une des plus anciennes sociétés d’agriculture urbaine. Entreprise engagée et engageante nous avons déjà mis notre expertise au service de plus de 30 sites allant du premier démonstrateur d’agriculture urbaine de la RATP à la co-production de la plus grande ferme urbaine au monde à Paris qui ouvrira ses portes en 2020.

équipe de cultures en ville

Notre équipe

L’innovation a longtemps porté avec elle l’imaginaire du génie solitaire. Nous pensons au contraire que du travail collaboratif émerge la créativité et la production des savoirs. C’est pourquoi notre ambition est collective. Une équipe d’une dizaine de collaborateurs apportent leurs compétences et leurs personnalités à notre expertise. Cette équipe pluridisciplinaire est mobilisée à toutes les étapes d’un aménagement, des réflexions préliminaires au suivi des chantiers jusqu’à l’animations des espaces potagers.

De plus, dès sa naissance, Cultures en Ville a tenu à rester un partenaire actif de la recherche agronomique d’AgroParisTech/INRAE, plus important pôle scientifique français dédié à l’agriculture urbaine. L’aller-retour avec l’institution n’a jamais cessé afin de bénéficier des travaux les plus pointus mais aussi d’expérimenter les dernières applications sur le terrain.

références de cultures en ville

Nos références

Cultures en Ville existe depuis août 2015 et a à son actif de nombreuses références aussi diverses que des architectes, des paysagistes, des collectivités locales, des associations, des promoteurs, des EHPAD, des écoles, des étancheurs, des constructeurs, des gestionnaires mais aussi de nombreuses entreprises qui ont souhaités réaliser des aménagements pour leurs collaborateurs.

Cette typologie de client est importante pour nous et nous permet d’avoir une vision transversale de notre métier pour répondre à l’ensemble des attentes.

Notre retour d’expérience sur l’ensemble de nos projets réalisés est une de nos forces. Nous proposons des projets réalistes et adaptés à chaque situation.

Retrouvez plusieurs de nos références dans nos Collaborations en page accueil.

Création de potagers urbains

Cultures en Ville transforme les espaces urbains délaissés en jardin comestible. Les friches, les toits et les terrasses retrouvent une place dans le métabolisme de nos villes pour devenir les lieux de production d’une alimentation saine. Nos bacs potagers entièrement fabriqués et installés par nos soins, sont 100% made in France et construits dans une démarche d’économie circulaire.

Végétaliser des zones urbaines inexploitées c’est aussi générer des niches de biodiversités. Nous cultivons nos plantes comestibles selon les principes de la permaculture sur un substrat issu de la recherche agronomique, qui reproduit par biomimétisme un sol de forêt. Nous n’utilisons aucun pesticide et toutes nos processus sont respectueux de l’environnement. Nos aménagements sont conçus pour être de véritable écosystème. Le tout pour un résultat esthétique tout au long de l’année.

Créer des surfaces cultivées au plus proche des besoins permet d’accompagner la collectivité vers davantage de résilience. Nos écosystèmes potagers s’inscrivent facilement dans une démarche RSE et appuient les organisations et entreprises dans leur transition écologique. Nos jardins urbains sont des espaces de rencontre et de transmission des savoirs véritablement productif autour desquels se développe une communauté engagée pour habiter une ville plus agréable et durable. Ils s’intègrent donc tout aussi naturellement au sein des écoquartiers.

Création de toitures végétalisées

Cultures en Ville a développé un procédé de végétalisation des toitures unique en France, constitué de 100% de matériaux recyclés et collectés en circuit court, ce qui réduit drastiquement l’impact environnementale de sa fabrication et de son installation. Sa durée de vie est de 50 ans, l’ensemble du procédé est réversible et tous les matériaux sont recyclables.

Nos solutions à prix accessible s’adaptent sur mesure aux besoins du client et à l’usage des espaces. Selon les contraintes architecturales et les souhaits de l’usager, les réalisations peuvent aller de la simple toiture ornementale extensive au véritable espace d’agriculture urbaine intensif.
Nous sommes à même de mettre en œuvre Melting Pot sur des terrasses et toits inclinées (max 20%) accessibles ou non, sur des constructions nouvelles comme lors de travaux de réfection. Sa faible masse volumique lui permet de s’installer sur des éléments porteurs légers et sur tous les supports. L’entretien de notre système ne nécessite en moyenne que trois à quatre interventions annuelles

Les avantages d’une toiture végétalisée sont multiples à toutes les échelles : Rétention des eaux de pluie jusqu’à 80%, réduction des déperditions énergétiques et isolation phonique, amélioration de la qualité de l’air grâce à l’absorption des poussières environnantes et la fixation du CO2 par les végétaux. La réflexion paysagère et la variété des plantes que nous sélectionnons attire en prime les pollinisateurs et offrent un habitat varié pour la biodiversité.
La végétalisation des toitures est une action reconnue et éligible à des aides. Les taux de subvention pour l’étude et l’installation peuvent aller de 40% à 80%. Nos services s’occupent de constituer le dossier.

Création de fermes urbaines

L’agriculture retrouve une place réelle dans nos métropoles grâce aux fermes urbaines développées et exploitées par Cultures en Ville. Au cœur de notre démarche, permettre aux citadins de récolter, cuisiner et manger des produits frais, locaux et de grande qualité toute l’année. Nous offrons aussi, un lieu d’échange convivial pour construire la ville de demain.

Le « faire ensemble » est au cœur de notre initiative. Les usagers sont impliqués à toutes les étapes du projet. Nos fermes urbaines sont conçues comme des tiers lieux qui provoquent la rencontre des populations au gré des ateliers et des événements et dessinent une nouvelle manière d’habiter la ville.
Cultures en Ville se veut un acteur face aux enjeux sociétaux. C’est pourquoi la vie de nos fermes doit participer à la vie du territoire dans lequel elle s’installe. Tous nos projets sont uniques et nous veillons à ce que qu’ils se connectent au tissu urbain existant. Nos potagers contribuent à l’essor de l’écosystème local en favorisant les circuits courts, limitant d’autant l’impact carbone de notre alimentation et développant en outre la résilience environnementale et économique de nos métropoles. Nos fermes urbaines ont ainsi toute leur place au sein d’un écoquartiers.

Enfin, elles représentent de véritables supports d’innovation pour la recherche appliquée. Elles permettent de mettre en pratique sur de grandes surfaces de nouvelles formes d’agricultures urbaines. Nous y expérimentons les dernières solutions techniques des travaux en agronomie de notre partenaire AgroParisTech/INRAE.